articles

LE POUVOIR CACHÉ DU SON
LE POUVOIR CACHÉ DU SON

AU COMMENCEMENT ÉTAIT LE SON …

De tout temps, le chant fut associé à la magie, car la voix humaine est investie de pouvoirs mystérieux :

« Chacun des sons (émis par la voix) a une puissance particulière qui échappe au commun des mortels, mais que les adeptes connaissent et dont ils se servent.» (Maspéro, Etudes de mythologie et d’archéologie égyptienne, T. I., p. 106).

Les sons conscients agissent sur la matière :

Ils élèvent la fréquence vibratoire du corps humain et accélèrent la transmutation cellulaire, qui est à la base de l’évolution de l’humanité.

Le son et le chant font partie des médecines les plus anciennes que l’humanité ait connues. Depuis la nuit des temps, de l’Égypte ancienne à la Sibérie, de la chine à la Grèce antique, en passant par l’Amérique, l’Afrique, l’Inde et l’Occident, chamanes, prêtres, moines, guérisseurs, enchanteurs et médecins utilisent leurs chants et le son de leur voix pour guérir et éveiller les âmes.

La voix, organe générateur des sons et de la parole, est avec la station debout, l’un des plus grands privilèges de l’homme. Chez l’être humain, les mécanismes bucco-pharyngés et respiratoires sont, en effet, parfaitement adaptés à la fonction phonatoire.

Hélène Foglio, dans son livre Approche de l’univers sonore (Ed. Le courrier du livre), parle de la voix en ces termes :

« Née du souffle, elle participe de la vie physiologique, en empruntant pour se manifester la fonction respiratoire et la fonction masticatoire, car lorsqu’elle se fait parole, elle « articule » les phonèmes comme on « mâche » les aliments, pour libérer l’énergie qu’ils contiennent.

Mais elle participe tout autant des fonctions d’excrétion car elle est aussi rejet, pulsion hors du corps, et possède par là-même un pouvoir libérateur et purificateur. »

On ne saurait mieux définir cette double fonction de la voix, qui d’une part exprime, extériorise et qui d’autre part imprime, transmet l’énergie.

Au fil des âges, cette science s’est peu à peu éteinte au profit d’une médecine invasive et déconnectée de l’être essentiel. Mais le cri de l’âme se fait entendre et réclame ce baume, cette harmonisation venant des plans subtils.

Le son est un outil multidimensionnel permettant d’agir sur les différents plans de l’être, ainsi que de voyager à travers ses diverses dimensions et espace-temps pour dissoudre certaines empreintes mémorielles sclérosantes.

Il a la capacité de transmuter les peurs, les émotions, les zones de conflit mental et d’élever nos fréquences vibratoires. Lors de nos méditations il nous syntonise sur les ondes cérébrales Alpha et Theta, propices à la relaxation profonde et au silence intérieur.

le son de l'ame...

Insaisissable et puissant, le son de la voix est porteur de lumière, de couleurs, de géométrie sacrée, permettant à la structure de l’être incarné de s’harmoniser avec les plans subtils et directeurs de son âme. Il est un véritable vecteur d’éveil spirituel qui porte l’être à retrouver un contact affectueux avec son for intérieur et à accéder sa fréquence originelle, note essentielle dans la symphonie universelle.

… UNE RESPONSABILITÉ COLLECTIVE

En effet, chaque être est pourvu d’une vaste gamme de sons et de couleurs propres à son essence. C’est à partir du moment où chaque partie de lui-même rentre en résonance et s’harmonise qu’il sera capable d’entendre le chant de son âme. Il rentrera alors en syntonie avec une multitude d’autres êtres dont l’harmonie créera une œuvre commune riche et bénéfique au Tout.

Afin d’interpréter pleinement la partition qui lui revient et qui s’inscrit parfaitement au sein de cette symphonie, il est essentiel que chaque être vibre et soit fidèle aux fréquences de sa propre mélodie. Si, au contraire, il doute, se compare ou essaie d’imiter son voisin, cette symphonie commune perdra de sa richesse et risquera même de sonner faux.

ET LE CORPS …

Le son a également la capacité de rentrer en résonance avec les différentes fonctions vitales du corps physique et de l’accompagner vers sa propre guérison.

Étant donné que les protéines déterminent la structure des cellules et dirige la plupart des processus vitaux du corps, on peut imaginer ce que cela implique et à quel point cette découverte a le potentiel de révolutionner le monde de la science et de la médecine.

Le résultat de ces recherches marque les prémices d’une nouvelle approche scientifique du son et de ses capacités et donne un début de réponse rationnelle au fait que, de tout temps, les guérisseurs, chamanes et enchanteurs aient pu guérir par leurs chants.

Évidemment, pour de tels êtres, nul besoin de machines sophistiquées ni d’équations quantiques pour capter les chants dont le corps et l’âme ont besoin …

Carol Salter
 

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

2016 - Nicolas Luciani